Asthme et allergie : l’acarien, un redoutable ennemi

Quel est le lien entre l’asthme et l’allergie ?

 

Le mot asthme vient du grec asthma qui veut dire respiration difficile.
Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. L’asthme se manifeste par des crises, souvent nocturnes, mais qui peuvent être réversibles, spontanément ou sous l’effet d’un traitement. Cette affection est multifactorielle et souvent liée à l’environnement. Des facteurs spécifiques tels que l’allergie s’associent à d’autres facteurs non spécifiques, comme la pollution ou le tabagisme (actif ou passif) et modulent l’hyperréactivité bronchique.
Une crise d’asthme peut se déclencher dans différents situations : contact avec un allergène (acarien, pollen, animal…), inhalation de substances polluantes, contraction d’un virus, prise de certains médicaments ou encore ingestion d’un aliment et stress.
L’allergie est une réaction anormale et excessive de l’organisme lors d’un contact avec une substance étrangère (allergène). Depuis 15 ans le nombre d’allergiques augmente et s’est multiplié par 1,5. Les allergologues observent que notre mode de vie occidental favorise le développement d’allergies et prépare le terrain à l’asthme. En effet, une cause allergique est retrouvée chez 70 à 80% des adultes asthmatiques et chez 95% des enfants atteints.

Dans le cas d’un allergie confirmée à la poussière, il faut songer à un traitement anti acarien.
Il faut tout d’abord réduire les sources d’acariens dans la chambre car nous y passons plus d’un tiers de notre temps.
La literie est l’élément à équiper impérativement pour la prévention de crises d’asthme nocturnes. On recouvrira le matelas, l’oreiller et la couette d’une housse anti acarien intégrale qui enveloppera entièrement chaque élément.
Les oreillers et la couverture seront choisis de préférence en matière synthétique lavable et les draps seront lavés une fois par semaine à 60°C.
Afin de ne pas supprimer les peluches chères aux enfants, il existe des méthodes simples pour éliminer les acariens présents. Enfermez les individuellement dans un sac plastique pendant 24 h au congélateur, puis lavez les en machine. L’utilisation d’un additif de lavage est une bonne alternative lorsque les tissus ne peuvent être lavés à 60°C (température de destruction des acariens) .
Tous les éléments textiles de la maison (tapis, canapé, moquette) et susceptibles de devenir des nids à poussière devront être limités au maximum et traités si possible avec des acaricides adaptés, en respectant bien les conditions d’utilisation.

Laisser un commentaire