Les besoins de l’organisme : l’importance de l’alimentation

Pour fonctionner correctement, l’organisme humain doit recevoir quotidiennement toutes les substances nécessaires au maintien de la santé.

Ces besoins varient selon la morphologie, l’âge, le sexe et l’activité physique de l’individu.

Importance de l’alimentation

Les corps humain est composé de milliards de cellules agencées en tissus formant les organes. On peut le comparer à une usine qui, pour fonctionner, doit recevoir quotidiennement une énergie suffisante afin d’être capable d’effectuer certaines tâches.

Il est fait de 70% d’eau, de 26% de protéines, glucides et lipides et de 4% de sels minéraux et d’oligo-éléments.

Ces substances sont apportées tous les jours par l’alimentation. Lors de la digestion, les aliments sont transformés en nutriments (protéines, glucides, lipides) et micronutriments (vitamines, sels minéraux, oligo-éléments). Si l’alimentation d’un individu est insuffisante ou déséquilibrée, des carences surviennent, pouvant entraîner des troubles divers.

Par exemple, une alimentation pauvre en protéines (« composant de base » de notre organisme et ne pouvant être stocké) provoquera une fonte de la masse maigre (muscles, organes…), tandis qu’une carence en calcium pourra provoquer des retards de croissance et une fragilité osseuse.

En revanche, l’organisme emmagasine l’excès d’énergie apportée par les lipides ou les glucides sous forme de tissu graisseux (ou tissu adipeux)

Apport énergétique quotidien et différents nutriments

Les professionnels de l’alimentation s’accordent pour dire que l’apport énergétique quotidien doit être réparti de la façon suivante :

  • 50 à 55% sous forme de glucides
  • 25 à 30% sous forme de lipides
  • 15 à 20% sous formes de protéines (protides), soit 1 g par jour et par kilo de masse corporelle.

L’organisme doit également recevoir une certaine quantité de vitamines, d’oligo-éléments et être suffisamment hydraté.

Le mécanisme de la digestion

Les aliments doivent subir des modifications pour être assimilés par l’organisme. On appelle ce phénomène la digestion.

Après transformations, certaines substances sont utilisées par l’organisme, d’autres sont stockées, d’autres évacuées.

Différents organes interviennent dans le mécanisme de la digestion :

  • La cavité buccale, dans laquelle sont broyés les aliments
  • L’oesophage, qui conduit les aliments mastiqués vers l’estomac
  • L’estomac, où sont véritablement transformés les aliments, qui peuvent ainsi, sous forme d’éléments plus simples, traverser la paroi de l’intestin grêle
  • Le duodénum (portion initiale de l’intestin grêle), où se poursuivent les transformations, notamment grâce à l’action de la bile et des sécrétions pancréatiques
  • L’intestin grêle, où sont absorbés les aliments
  • Le gros intestin, qui continue la tâche de réduction des déchets
  • Le rectum (dernière partie du côlon), où sont stockés les résidus
  • L’anus, par lequel sont évacués les déchets

Entrées et dépenses énergétiques

Quand l’énergie apportée par l’alimentation est supérieure aux dépenses effectuées par l’organisme, elle est stockée dans les adypocytes (cellules qui ont pour rôle de stocker la graisse).

En revanche, quand les dépenses sont supérieures aux entrées, l’organisme puise dans la masse grasse l’énergie dont il a besoin et le sujet maigrit.

Laisser un commentaire